Paris victime d’une bulle spéculative ?

Avec un prix
d’achat moyen de 7 572 €/m² et une hausse de 20,3 % sur 2010,
l’immobilier parisien tient le haut des palmarès des hausses
immobilières en France. Pourtant, selon le courtier MeilleursAgents.com,
à cause de vendeurs trop gourmands qui surévaluent le prix de leurs
biens de plus de 10 %, le marché parisien serait sur le point de devenir
un peu plus raisonnable. «Les
acheteurs commencent à montrer des signes d’essoufflement, les délais de
commercialisation s’allongent, les négociations de prix sont plus
importantes »
remarque MeilleursAgents.com. Le courtier anticipe ainsi le retour «   

10 Mai 2011

Ils nous ont fait confiance