Oui, les Français ont encore foi en l’immobilier !

Les Français toujours intéressés par l'achat immobilier

Après une première étude menée en février dernier en pleine période de confinement, Harris Interactive vient d’enquêter à nouveau pour l’agence immobilière IMOP sur le rapport des Français à la pierre. Sans surprise, ils gardent le marché immobilier en haute estime ! Les critères de recherche ont, eux, bien évolué.

Les Français ressentent l’augmentation des prix immobiliers

Premier enseignement, les Français pensent majoritairement que le secteur immobilier ne subit pas l’impact de la crise sanitaire. Près des deux tiers (64%) estiment que les prix augmentent sur le territoire, soit 9 points de plus qu’en février. Ils éprouvent en majorité (55%) une tendance haussière dans leur agglomération, 51% dans leur quartier. Plus important encore : 64% d’entre eux affirment que les prix continueront de grimper dans les prochains mois. Seule une poignée de Franciliens exprime un doute sur l’Île-de-France, 15% tablant sur une baisse des prix.

L’accompagnement demeure indispensable pour se lancer dans l’immobilier

Preuve que les Français gardent confiance, quasiment un tiers (27%) déclare avoir un projet immobilier à concrétiser (-2 points). En revanche, la part de projet dits certains reste au même niveau (15%, +1 point). Pour mener cette entreprise, ils privilégient massivement le soutien d’une agence immobilière (80%) et recourent aux agrégateurs d’annonces immobilières (88%). Dans tous les cas, huit sur dix pensent que l’accompagnement est nécessaire lors d’un achat ou d’une vente. Cela s’applique aussi à la recherche d’un financement avec le concours d’un courtier en crédit immobilier !

Les nouveaux critères d’achat de bien immobilier

Après plus d’une année ponctuée de confinements et de restrictions, les interrogés revoient leurs priorités. Près de six Français sur dix (58%) recherchent une résidence principale avec un espace extérieur. D’autres besoins se sont accentués comme l’isolation thermique et sonore (38%). Enfin, une bonne connexion Internet demeure indispensable en résidence principale (41%), comme secondaire (32%). Des mois de télétravail et les perspectives de le maintenir quelques jours par semaine expliquent cette nouvelle prérogative.

Le rêve de vivre dans une maison principale ou même secondaire

Autre conséquence de la crise sanitaire : l’idéal de la maison. Plus de 80% des Français en rêvent, comme résidence principale ou secondaire. Parmi ceux qui habitent en appartement, 64% souhaitent vivre dans une maison. De plus, la résidence secondaire redevient un lieu de vie idéal pour 42% des Français. Un désir encore plus prononcé chez les Franciliens (52%). De préférence, elle se situerait au bord de la mer (40%). Le milieu urbain (50%) et la campagne (26%) figurent en revanche en tête des lieux favoris pour y installer une résidence principale.

19 Juin 2021

Ils nous ont fait confiance