Marché immobilier : le prix des maisons au nord de Paris flambe

Nouvelles baisses de taux immobiliers

Disposer d’une maison avec jardin tout en étant à quelques encablures de son lieu de travail parisien en transports en commun : voilà ce dont rêvent de plus en plus de Franciliens qui cherchent la perle rare dans la petite couronne. Résultat : les prix flambent au nord de la capitale comme le rapporte Le Parisien.

La Seine-Saint-Denis, le secteur qui monte

Département longtemps déprécié, la Seine-Saint-Denis attire de plus en plus de ménages parisiens à la recherche d’un bien immobilier accessible pour le porte-monnaie et par le métro. Selon MeilleursAgents, le 93 a connu une hausse des prix rapide de son parc de logements au cours des trois derniers mois (+1,4%). Cette tendance, préalable à la crise sanitaire, s’est accélérée avec le confinement. Parmi les villes les plus populaires, Montreuil affiche un prix moyen au mètre carré de 4 410€ en moyenne pour une maison d’après les Notaires de France. Avec une enveloppe de 500 000€ frais de notaire inclus, on peut ainsi s’offrir une maison de 105 m² prolongée d’un extérieur à deux pas du bois de Vincennes et du 20e arrondissement. Un crédit immobilier de 420 000€ sur 20 ans pour financer cette acquisition se traduira par des mensualités hors assurance inférieures à 2 000€ avec un taux de 1,25%.

Carton plein pour le département de l’Oise

La grande couronne n’échappe pas à ce phénomène. Selon Le Parisien, l’Oise est d’ailleurs le département qui se distingue le plus nettement dans cette tendance : les prix de ses maisons ont pris 13% d’augmentation depuis le déconfinement. Un autre élément pèse dans la balance avec ce département des Hauts-de-France au nord de la région parisienne : le développement du Grand Paris et de son réseau de transports. Une maison de 100 m² dans l’agglomération de Beauvais rentre dans une enveloppe de 200 000€ en incluant les frais de notaire ! Un couple aux revenus médians pourra ainsi se positionner avec un prêt immobilier de 150 000€ sur 20 ans, dont les échéances ne dépasseront pas 710€ hors assurance.

Le Val d’Oise fait aussi des émules

Dans la grande couronne, l’autre département qui sort tout particulièrement du lot est le Val d’Oise. Grâce aux RER et Transilien, ce département est déjà très bien relié à la capitale, mais le regain d’intérêt pour les logements dotés d’un extérieur redonne un coup de projecteur sur ce secteur rurbain. Dans la très verte commune de Cergy par exemple, le prix au mètre carré progresse (+3,6% en douze mois d’après MeilleursAgents) mais il ne dépasse pas 2600€ pour une maison ancienne selon les Notaires de France. Avec un budget de 250 000€ dont 200 000€ via un crédit immobilier, on peut s’offrir une petite maison de près de 90 m² en remboursant moins de 950€ par mois sur 20 ans hors assurance.

3 Nov 2020

Ils nous ont fait confiance