Les HLM à l’heure de la colocation

Tendance de fond depuis des années, la colocation permet à plusieurs personnes de mettre leurs ressources en commun afin de louer un appartement plus grand. Généralement, chacun dispose de sa chambre et les autres pièces – salon, salle de bain, cuisine – sont communes.

Si elle remporte tout naturellement les faveurs des étudiants, la colocation ne leur est plus réservée. Ainsi, en 2015, 44% des colocataires étaient des étudiants et 39% étaient des personnes en activité, c’est-à-dire avec un travail à temps plein (baromètre 2016, Appartager).

Le HLM aussi se met à la colocation

La tendance des colocataires salariés est si importante que même Action Logement (ex-1% Logement) l’acteur de référence du logement social en France s’y est mis. Partant du constat que la colocation peut concerner un public très large – personnes en alternance, en mobilité temporaire, salariés isolés dans leur vie personnelle, etc., le réseau d’Action Logement s’est adapté pour pouvoir proposer des logements adaptés à la colocation. En 2016, 600 hébergements sont proposés en colocation par le réseau, et l’offre a vocation à s’étoffer encore au fil des années.

Pour effectuer une demande de logement social en colocation, il suffit de remplir un formulaire de demande en indiquant dans le cadre « Demandeur » le nom du premier colocataire, puis celui du second colocataire dans la case « Votre conjoint ou le futur co-titulaire du bail » et en indiquant le nom de tous les autres colocataires sur une feuille libre jointe au dossier. La demande peut également être déposée en ligne sur le site https://www.demande-logement-social.gouv.fr/

Si votre demande est acceptée, un contrat de location unique vous sera proposé par le bailleur social, pour une durée de un an. Tous les colocataires en seront signataires, et tous devront consentir à une clause de solidarité, c’est-à-dire que si l’un des colocataires fait défaut à ses obligations de paiement, les autres colocataires seront solidaires de ses dettes et devront payer à sa place.

SC

21 Sep 2016

Ils nous ont fait confiance