Les communes d’Île-de-France les plus prisées en 2021

Ventes aux enchères à Paris, ne ratez pas les bonnes affaires !

Pour découvrir quelles sont les communes les plus prisées en Île-de-France, le Crédit Agricole Île-de-France a publié la 7e édition de son classement sur l’immobilier francilien. Un panorama des communes autour de Paris les plus prisées par les acheteurs.

Les zones les plus convoitées par les acquéreurs

La banque a réalisé un classement des zones les plus recherchées en région Île-de-France. Les trois départements les plus convoités sont l’Essonne, les Hauts-de-Seine, et la Seine-Saint-Denis sur l’ensemble des prêts accordés par le Crédit Agricole depuis le début de l’année 2020. Mis à part 8 arrondissements parisiens dont le 16ème et le 20ème, les communes des Hauts-de-Seine arrivent en tête avec les villes d’Asnières-sur-Seine, de Colombes et de Boulogne-Billancourt. Par ailleurs, la banque régionale constate une hausse de 10 % du montant moyen du prêt accordé en un an dans ce département. Ce qui peut notamment s’expliquer par l’augmentation des prix de l’immobilier en 2021. Dans ce département, selon le site MeilleursAgents, les prix se sont envolés de près de 2 % en moyenne sur un an, soit un prix moyen du mètre carré qui atteint environ 7 200/7 500 euros/m2.

Les villes prisées dans les départements de la grande couronne,

Dans le Val-de-Marne, où l’achat immobilier moyen s’établit à 333 000 euros, Saint-Maur-des-Fossés est en tête des villes les plus convoitées, devant Champigny-sur-Marne. En Seine-Saint-Denis, qui fait également partie des départements prisés, les villes aux abords de la capitale telles que Montreuil et Saint-Ouen attirent le plus d’acheteurs.

Les communes des Yvelines, Versailles en tête, suivie par Sartrouville et Poissy, ont également le vent en poupe. Elles représentent 17 % des projets immobiliers accordés par le Crédit Agricole d’Île-de-France. Parmi les villes les plus séduisantes, on retrouve également Argenteuil, Bezons et Franconville dans le Val-d’Oise.

Paris dans le classement sur l’immobilier francilien

La Capitale reste très convoitée des acquéreurs puisque 4 arrondissements considérés chacun au même niveau que des « communes » se hissent dans le top 5. Ce sont donc les arrondissements du 16ème, 15ème, 18ème et 20ème, avec des prix moyens qui varient. Dans le classement des 20 villes les plus attirantes, la moitié sont des arrondissements de Paris.

Des budgets qui diffèrent fortement

Pour un premier achat, le Crédit Agricole indique un budget moyen de 364 500 euros en Île-de-France pour un montant de prêt immobilier équivalent à 281 500 euros en moyenne. Si à Paris, intra-muros il faut compter en moyenne 974 500 euros pour acquérir un logement, en Essonne (91) il faudra compter 387 500 euros en moyenne et 223 000 euros en Seine-et-Marne (77). La banque observe que l’Essonne est le département le plus convoité pour un premier achat et en particulier la ville de Massy, suivie par Évry-Courcouronnes et Savigny-sur-Orge.

Par ailleurs, le Crédit Agricole constate une diminution des primo-accédants. « Ils représentent désormais 47 % des emprunteurs et achètent principalement dans l’ancien (87 %). Seulement 14 % d’entre eux font le pari d’investir dans Paris intra-muros », précise la banque régionale dans son panorama. Avec un prix moyen supérieur à 10 000 euros du mètre carré, Paris reste bien souvent inaccessible.

21 Mar 2022

Ils nous ont fait confiance