Le logement : un frein à la mobilité

7 Français sur 10 se disent prêts à refuser un emploi ou une mobilité professionnelle si cela devait augmenter leurs dépenses de logement (déménagement ou loyer plus élevé…), selon une étude du Crédoc réalisée pour le Medef. « Une part croissante des salariés notamment au sein des classes moyennes et des personnes en recherche d’emploi ne peuvent plus résider dans les centres-villes des grands pôles urbains parce que les loyers y sont trop élevés ou parce que les prix d’acquisition des logements dépassent leurs capacités financières », souligne l’étude. Les ménages les plus aisés ne sont pas épargnés : 80 % d’entre eux avouent leur réticence à déménager pour ces mêmes raisons.

29 Août 2011

Ils nous ont fait confiance