Le contexte politique n’influence pas la volonté des acquéreurs

Alors que la plupart des acteurs de l’immobilier prévoyaient
tous de manière certaine une période d’attentisme dans le secteur, dû à
l’approche des élections présidentielles, le réseau immobilier Guy Hoquet et
l’IFOP ont réalisé une étude destinée à analyser l’impact effectif du contexte
politique sur les intentions des particuliers. L’étude vient contredire tout ce
qui a pu être dit, puisque 76% des Français
considèrent que les élections n’influencent en rien leur volonté de se lancer
dans un projet immobilier. Un chiffre certainement lié au fait que 80% d’entre
eux ne sont pas satisfaits des propositions en la matière des candidats à la
présidence, et les pousse à poursuivre leur projet quoi qu’il en soit. L’étude
révèle d’autres chiffres intéressants sur le contexte : 9% des sondés
préfèrent réaliser leur opération immobilière avant les élections, contre 15%
après. Enfin, 40% d’entre eux déclarent projeter au moins une opération immobilière
sur les 12 prochains mois, ce qui confirme un intérêt toujours fort pour
l’investissement immobilier.

L’intégralité de l’étude est disponible ici

19 Mar 2012

Ils nous ont fait confiance