La hausse des taux de crédit immobilier se poursuit en octobre 2022

Les taux augmentent en novembre 2022

La hausse des taux de crédit immobilier se poursuit en ce début d’automne 2022. Des augmentations de l’ordre de 20 à 30 centimes sont enregistrées. Toutefois, certaines banques conservent leurs barèmes et continuent de soutenir le marché de l’immobilier.

Les taux d’emprunt continuent de grimper

La majorité des établissements bancaires ont augmenté leurs barèmes bancaires mais pas tous.   

Pour mieux comprendre, voici en détail l’évolution des taux moyens en ce mois d’octobre :

  • sur 7 ans, le taux moyen grimpe de 0,05 point pour atteindre 1,60 % ;
  • sur 10 ans, le taux moyen reste stable à 1,60 % ;
  • sur 15 ans, le taux du marché augmente de 5 centimes pour s’établir à 1,80 % ;
  • sur 20 ans, le taux moyen du marché passe de 1,85 % à 1,90 % ;
  • sur 25 ans, le taux moyen reste fixe, à 2,05 %.

Les meilleurs taux suivent également la même tendance avec quelques hausses sur 7, 10 et 15 ans qui passent respectivement à 0,95 %, à 1,20 % et à 1,33 %. En revanche, le meilleur taux de crédit immobilier sur 20 ans reste fixe à 1,48 %.

Des conditions d’accès au crédit plus souples

Il est certain que la pression inflationniste est en partie responsable de la remontée des taux tout comme la progression des Obligations assimilables du Trésor (OAT) depuis le début de l’année. Toutefois, même si la tendance est à la hausse, la réévaluation des taux d’usure ce 1er octobre permet de redonner du souffle au marché du crédit. Avec un plafond qui atteint désormais les 3,05 % pour les crédits sur plus de 20 ans contre 2,57 % sur le 3e trimestre 2022 (3,03 % contre 2,60 % pour ceux sur moins de 20 ans), les établissements bancaires ont plus de marge de manœuvre. Toutefois, si la plupart en profitent pour répercuter légèrement le coût de refinancement, ce n’est pas le cas de toutes. En effet, d’autres établissements de crédit continuent de proposer des offres qui restent favorables aux emprunteurs.  

Saisir l’opportunité quand elle se présente

La bulle d’oxygène offerte aux banques et aux emprunteurs par le nouveau taux d’usure redonne du souffle au marché. Les dossiers de demande jusqu’alors bloqués par un seuil d’usure trop bas deviennent solvables. Pour rappel, les banques ne peuvent octroyer de prêt si le taux est usuraire (TAEG incluant les frais liés au crédit). Un taux d’usure plus haut permet ainsi à certains dossiers qui étaient exclus du crédit d’être à nouveau finançables. Ainsi, malgré la hausse, il est conseillé aux candidats à l’achat de profiter de cette embellie pour concrétiser leur rêve de propriété.

Dans le contexte actuel, les établissements restent toutefois vigilants sur la qualité du dossier de l’emprunteur. Pour réussir à obtenir une solution de financement avantageuse avec les meilleurs taux, il devient incontournable de faire appel à un professionnel du crédit. Cet expert saura orienter l’emprunteur vers l’établissement qui lui propose la meilleure offre. Il négocie pour lui le taux le plus attractif et l’accompagne jusqu’au déblocage des fonds.

12 Oct 2022

Ils nous ont fait confiance