Immobilier : une baisse des prix de 5 à 7 % en 2023

Une décrue du marché immobilier est attendue en 2023. Les acteurs du marché sont unanimes concernant le ralentissement. Pour Century 21, la baisse des prix devrait atteindre -5 % à -7 % en 2023.

Un ralentissement du marché qui se confirme en 2023

Attendue depuis plusieurs mois, la décrue semble cette fois se confirmer. L’ensemble des professionnels de l’immobilier s’accordent sur un ralentissement du marché immobilier ancien depuis le deuxième semestre 2022 avec un net ralentissement de la hausse des prix et des transactions. Dès le mois de juillet 2022, le réseau d’agences immobilières Century 21 France avait d’ailleurs observé une baisse générale des prix. Selon les pronostics de Century 21, la baisse des prix amorcée en 2022 va se poursuivre pour atteindre -5 % à -7 % en 2023. En parallèle, le nombre de ventes ne reculerait que de 3 à 5 % d’après les projections de Century 21. Des volumes qui restent élevés avec plus d’un million de transactions, mais traduisent un changement de tendance. Ce scénario tranche avec celui d’autres professionnels qui prévoient un atterrissage plus marqué des ventes.

Une baisse de prix déjà observée pour les appartements

Que ce soit la FNAIM, le réseau Laforêt ou encore les notaires, tous enregistrent un ralentissement de la flambée des prix. Sur l’année 2022, les prix sont en hausse d’environ 4 % à 5 % pour les appartements et de 5 % à 8 % pour les maisons. Les chiffres de Century 21 étaient, quant à eux, déjà à la baisse de -2,4 % pour les appartements sur l’ensemble de l’année 2022. Un repli observé par le président du réseau Century 21 France, Charles Marinakis qui déclare à l’occasion d’une conférence de presse sur le bilan de l’activité immobilière 2022 : « les prix de fin d’année sont inférieurs à ceux du début d’année pour les appartements. » Le président du réseau d’agences immobilières tient également à rappeler qu’il faut être vigilant concernant les moyennes annuelles de prix au niveau national. Cette notion a quelque peu perdu de son sens, selon le professionnel de l’immobilier.

Une hausse des taux qui fait grimper le coût d’habitation

Pour l’année 2023, le patron de Century 21 France parle du nouveau concept de coût d’habitation. Il s’agit de l’ensemble des charges classiques que l’on associe aux autres frais que sont :

  • les mensualités de remboursement du crédit ;
  • les assurances ;
  • la taxe foncière ou les éventuelles charges de copropriété ;
  • les charges indirectes telles que la facture énergétique du logement et celle des frais pour les trajets entre le domicile et le lieu de  travail.

La hausse des taux d’emprunt conjuguée aux nécessaires travaux de rénovation va, sans aucun doute, faire augmenter le coût d’habitation. « La réflexion des ménages se porte ainsi sur le coût d’habitation dans son ensemble », analyse Charles Marinakis. Pour autant, le président l’assure, l’attrait pour la pierre est toujours présent et la demande de logements reste largement supérieure à l’offre. Ainsi, l’année 2023 devrait marquer un retour à la normale avec un rééquilibrage des prix et non un effondrement du marché. Des prévisions qui devraient s’affiner dans les semaines à venir.

Avant de concrétiser un projet immobilier, il est nécessaire d’étudier sa capacité de financement en prenant en compte le reste à vivre. Grâce aux simulateurs mis à disposition en ligne, il est possible de calculer les mensualités à rembourser ou les frais de notaires par exemple. Un outil simple et gratuit pour simuler un crédit.

24 Jan 2023

Ils nous ont fait confiance