Immobilier neuf : après la crise sanitaire, le soleil se lèvera à l’Ouest !

Une étude Gridky dévoilée par Capital indique que les villes de l’Ouest sont les plus susceptibles d’offrir un bon retour sur investissement dans l’immobilier neuf. Mais il n’est pas question ici que des grandes métropoles, c’est presque tout le contraire !

Angers, le bon rapport rentabilité/risque

Quand on pense à l’Ouest, un quatuor se dégage dans les palmarès immobiliers : Rennes, Nantes, Bordeaux et Toulouse. Ces capitales régionales ne figurent pourtant pas tout en haut de l’étude réalisée par Gridky, un comparateur en ligne de biens immobiliers neufs. Ce service utilise le Big Data pour évaluer les secteurs, et le Big Data a parlé : ce sont les petites communes situées en périphérie des grandes agglomérations qui sont à privilégier. A une exception : Angers. La préfecture du Maine-et-Loire (150 000 habitants) est en effet la ville offrant les meilleures perspectives de rentabilité pour un investissement locatif dans le neuf après la crise sanitaire d’après Gridky, en raison du faible impact attendu du Covid-19 sur son marché immobilier. La commune garantit un faible risque locatif !

La région bordelaise bien placée

Si le village du Puy-Sainte-Réparade au nord d’Aix-en-Provence s’est glissé sur le podium de la rentabilité locative dans le neuf, la suite du classement remet clairement le cap à l’ouest avec Déville-lès-Rouen à la 3e place, qui devrait bénéficier la future Ligne nouvelle Paris-Normandie. Tout près, Colombelles concentre les meilleurs espoirs de rentabilité locative de l’agglomération caennaise, mais le top 10 penche aussi beaucoup vers la Nouvelle-Aquitaine avec Izon près de Libourne et Biscarosse, destination touristique bien connue des Landes. Cette dernière – comme Bruges dans l’agglomération bordelaise – s’insère aussi sur le podium des villes offrant les meilleures plus-values potentielles. Avec… Bordeaux justement, seule grande métropole à réellement exister dans l’étude de Gridky.

Des nouveaux critères à prendre en compte

Gridky dessine un palmarès valorisant les agglomérations dynamiques, mais aussi et surtout la périphérie des villes-centres. Des communes à taille humaine offrant un environnement plus arboré, plus en accord avec les attentes actuelles renforcées par la crise sanitaire, à savoir des surfaces plus importantes à l’abri de l’agitation des artères les plus animées. La région parisienne est en retrait à l’exception d’Asnières-sur-Seine pour la plus-value, grâce à son cadre préservé en bordure du quartier de La Défense.

16 Juin 2020

Ils nous ont fait confiance