Est-ce la fin du crédit immobilier sous les 1% ?

La remontée des taux du crédit immobilier signifie-t-elle que les contrats signés sous les 1% sont en voie de disparition ? Ce n’est pas encore le cas pour les courtes durées et les dossiers les plus solides… Mais ce taux (re)devient rare avec une moyenne repassée à 1,25% en mai.

De 5,07 à 1,12% entre 2008 et 2019

Le quatrième trimestre 2019, l’âge d’or du financement immobilier ? Jamais le crédit immobilier n’avait été aussi bon marché que lors de cette période, aboutissement de deux années de baisse continue et même douze si l’on se réfère au niveau des taux au sortir de la crise économique de 2008 (5,07%). En octobre 2008 en effet, une mensualité pour un prêt immobilier de 150 000€ sur 20 ans se chiffrait à 990€ hors assurance. Douze ans plus tard, l’échéance était inférieure à 700€. Sur la durée du contrat, cela représente une économie de 70 000€, près de la moitié du montant du crédit immobilier souscrit !

La moitié des dossiers sous les 1% sur 20 ans fin 2019

Mais le taux moyen ne dit pas tout. Au 4e trimestre 2019, la moitié des acquéreurs pouvaient emprunter sous les 1% sur 20 ans ! Le quart des dossiers les plus solides pouvait même obtenir un taux de prêt immobilier à 0,63% en moyenne sur 15 ans, durée sur laquelle la moyenne était inférieure à 1% pour l’ensemble des emprunteurs (0,88%). Un an avant fin 2018, ce privilège était réservé exclusivement aux meilleurs dossiers et seulement sur 15 ans (0,98%). Et aujourd’hui ? L’Observatoire Crédit Logement/CSA a relevé le taux moyen du crédit immobilier en mai (1,25%, +0,07 point par rapport à avril). La moyenne par durée est remontée à 1,07% sur 15 ans et 1,26% sur 20 ans. C’en est fini du taux symboliquement sous le 1% ? Eh bien non.

Les meilleurs profils encore sous les 1% sur 20 ans aujourd’hui

Si l’on scinde les emprunteurs en quatre catégories, les deux premières – soit la moitié la plus favorisée par les banques – emprunte encore sous les 1% en moyenne sur 15 ans (0,79% pour les meilleurs dossiers, 0,98% pour les autres). Mais cette durée maximale est en forte perte de vitesse, puisqu’elle ne concerne plus qu’un contrat sur six, contre un sur trois en 2012. Sur 20 ans, la catégorie des dossiers offrant les meilleures garanties bénéficie encore d’un prêt immobilier sous les 1% (0,94%), mais ce n’est pas le cas pour les autres. Et cela concerne donc une minorité de contrats, car plus de la moitié des crédits immobiliers sont désormais signés sur une durée supérieure à 20 ans. Et sur 25 ans, les meilleurs dossiers signent à 1,18%. Ce qui reste tout de même un très bon taux !

3 Juil 2020

Ils nous ont fait confiance