Différences entre taux fixe et taux révisable

Taux fixe ou taux variable ?

Le prêt à taux fixe


Un prêt immobilier à taux fixe connaîtra un taux d'intérêt identique tout au long de votre crédit. De fait, vous connaissez toutes les données de votre crédit dès que l'offre est adressée par la banque : durée de remboursement, montant des échéances, coût total du crédit (qui correspond à la somme des intérêts versés à l'établissement bancaire) et bien sûr taux d'intérêt. La formule du taux fixe est la plus utilisée par les emprunteurs.
 

Le prêt à taux variable


Dans le cas d'un prêt à taux variable (ou prêt à taux révisable), le taux d'intérêt peut connaître des variations tout au long de la durée de vie du crédit. De fait, il est impossible de connaître à l'avance le coût total du crédit. Reste donc à savoir comment et pourquoi ce taux évolue ! Le taux variable connaît des variations en fonction d'un indice de référence que vous aurez déterminé lors de la signature du crédit. Généralement, c'est l'Euribor qui est pris pour référence.
L'Euribor est un taux de référence du marché interbancaire européen, qui représente le taux d'intérêt auquel les banques d'Europe se prêtent des liquidités entres elles à court terme. L'évolution du taux d'intérêt suivra les évolutions de l'Euribor : s'il grimpe, votre taux d'intérêt augmente ; s'il baisse, votre taux d'intérêt décroît.
 

Pourquoi choisir un taux variable, et dans quel(s) cas ? 


On peut donc se demander quels sont les avantages du taux variable et dans quels cas le choisir. Le taux variable est généralement inférieur à un taux fixe lors de la signature du prêt immobilier et c'est souvent le principal atout mis en avant par les banques. Cependant, étant donné que ce taux peut augmenter, il faut que l'indice de référence entre le taux révisable et celui du taux fixe connaissent un écart important. D'autre part, on optera davantage pour un taux variable lorsque les taux fixes sont élevés (5 à 6%, par exemple).

Aujourd'hui, les taux fixes sont relativement bas et il n'est donc pas réellement intéressant de se pencher sur les taux variables, sauf en cas de prêt à court terme (5 – 7 ans). En effet, sur ces crédits de courte durée, on estime que les premières années du prêt permettent de faire des économies par rapport à un taux fixe (puisque le taux variable, au départ, est plus bas que le taux fixe) et que la durée limitée du prêt évite tout risque de connaître un taux variable élevé pendant une longue durée.