Les nouvelles règles d’un marché chamboulé

Les banques prêtent moins facilement et les taux augmentent : plus que jamais, il faut négocier son crédit immobilier. Par exemple, pour les acheteurs-vendeurs candidats au crédit-relais : une estimation est presque systématiquement demandée. Selon Xavier Lacombe, responsable des relations bancaires du couriter ACE : « les banques prêtent en moyenne 70% de la valeur du bien à vendre ».

18 Fév 2011

Ils nous ont fait confiance