Financement : serrage de vis sur les crédits immobiliers

Les banques sont de plus en plus regardantes sur l’octroi de crédit. Après la crise des subprimes aux Etats Unis, les dossiers qui dépassent les 33% d’endettement ne passent plus. Pour Joël Boumendil, cette tendance est surtout liée au manque de solvabilité des candidats, plutôt qu’à une politique plus restrictive des banques. Une solvabilité remise en cause par la hausse des prix et la remontée des taux entamée il y a quelques mois.

18 Fév 2011

Ils nous ont fait confiance