Immobilier côtier, votre logement risque-t-il la submersion ?

Quelle baisse des prix immobiliers en 2023 ?

Certains acquéreurs achètent des biens immobiliers sans savoir qu’ils seront inondables dans les prochaines décennies. Voici quelles zones pourraient être submersibles.

Logements, la menace liée à la montée du niveau des océans

L’érosion du littoral est une des conséquences du réchauffement climatique. Le Giec, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, constate que l’élévation du niveau de la mer atteint en moyenne 20 centimètres entre 1901 et 2018 avec une nette accélération ces dernières années. À ce rythme, de 6 000 à 9 000 logements vendus au cours des cinq dernières années deviendront submersibles à marée haute d’ici à 2050, comme l’indique une étude publiée par le cabinet Callendar spécialiste dans l’analyse des conséquences du réchauffement de la planète. De plus, environ 15 000 transactions effectuées entre 2016 et 2021 concernent des biens qui seront inondables avant le milieu du siècle, toujours selon Callendar. Toutefois, d’autres menaces risquent de peser sur les biens qui ne sont pas directement concernés par la submersion. En effet, l’augmentation du niveau de la mer peut conduire à une dégradation de certaines infrastructures côtières (centrales électriques, ports, etc.) et provoquer d’autres conséquences.

Estimation du risque de submersion

Pour connaître le risque de submersion des biens immobiliers au cours des prochaines décennies, la société Callendar a développé un outil en ligne. La société qui s’intéresse aux risques climatiques propose une application gratuite permettant d’évaluer la date de submersion par localité en France. Par exemple, lorsque l’on cherche à calculer la date de submersion d’un bien rue Voltaire au Havre, plusieurs scénarios apparaissent. Un premier estime une submersion en 2180, l’autre, plus pessimiste, prévoit une submersion du logement en question dès 2130. Callendar tient compte également de l’altitude des biens. Pour une maison bénéficiant d’une élévation inférieure au niveau moyen de la mer, la menace de submersion est forte.

Le Havre, ville menacée

« Les biens qui deviennent submersibles entre 2020 et 2050 représentent plus de 5 % des transactions immobilières en valeur dans 78 communes », observe l’étude du cabinet Callendar. Au Havre, près de 4 % des logements vendus entre 2016 et 2021, soit 10,2 % de la valeur du marché immobilier local sur la période, deviennent inondables à horizon 2050, toujours selon l’étude. Les propriétaires actuels surévaluent « la valeur qu’ils pourront tirer de leurs biens à la revente », alerte Callendar. Les propriétés les plus touchées par ce risque vont en effet perdre de la valeur à mesure que l’information des acheteurs s’améliore.

Parmi les zones les plus menacées : l’embouchure de la Seine et toute la côte Atlantique (Caen, Le Havre, Bordeaux, Deauville ou encore Arcachon notamment).

La loi Climat va permettre en France de favoriser la connaissance des acquéreurs et locataires sur les risques d’érosion côtière en 2023. Toutefois, cela ne concerne « pas le risque de submersion », note Thibault Laconde, président de Callendar. Il convient également de noter que, pour le moment, les diagnostics techniques ne contiennent pas d’information sur les risques éventuels d’érosion ni de montée du niveau de la mer. L’aide d’un courtier peut être nécessaire. Informé sur les spécificités du secteur immobilier où il agit, il saura conseiller l’emprunteur et l’aider à trouver le meilleur crédit immobilier pour financer son acquisition.

25 Mar 2022

Ils nous ont fait confiance