Achat immobilier : le poids des impôts locaux dans le budget

Qu’entend-on par « impôts locaux » ?Les impôts locaux désignent généralement la taxe d’habitation que vous aurez à payer pour votre résidence principale, ainsi que la taxe foncière, à payer pour tous les biens dont vous êtes propriétaire. L’un comme l’autre sont fonction du type de bien et des prestations de celui-ci (surface, salle de bains, jardin, ascenseur…). Ces taxes dépendent également de la ville ou du département où se situe le logement. Ainsi, pour un même type de bien, vous ne paierez pas la même taxe d’habitation ou taxe foncière à Paris, Lyon ou Marseille, par exemple.
Impôts locaux et achat immobilierDès lors, il est bon de prendre conscience du coût de ces impôts locaux lors d’un achat immobilier, avant la signature d’une quelconque promesse de vente. En effet, leur coût peut impacter votre budget annuel. Pensez bien à demander aux propriétaires des biens qui vous intéressent le coût de leurs impôts locaux. Cela vous permettra d’avoir une meilleure idée des frais supplémentaires à prévoir chaque année. Notez toutefois que la taxe d’habitation est également fonction des revenus et qu’elle sera donc automatiquement recalculée. 
Impôts locaux, du simple au tripleD’une ville à l’autre, les impôts locaux peuvent passer du simple au triple, voire plus. La note peut parfois s’avérer plus salée que prévu, car payer 300€ d’impôts locaux ou 1500€, pour un même type de bien, mais dans une ville différente, a un véritable impact sur le budget annuel des foyers. Prenez garde à ne pas dépasser votre budget immobilier, entre le coût du crédit, les charges de copropriétés et les impôts locaux.

21 Juil 2015

Ils nous ont fait confiance